Sans fin 2003

Ce travail représente une transition dans mn travail à des préoccupations avec le corps blessé ou marqué comme un signe de la fragilité et de la résilience humaines. De cette série, j'ai commençé à travailler en collaboration avec des personnes qui ont subi des blessures physiques. Les photographies véhiculent une présence de la physicalité du corps. D'une manière poétique, le travail touche à la douleur, la solitude, la sensualité, le désir et la mort comme expériences de sensations qui sont incorporés dans le soi corporel et vécus tangiblement à travers le corps.